Fort comme un… œuf

Contrairement à la pomme qui devait éloigner le médecin, l’œuf a longtemps été le souffre-douleur des aliments santé. Après l’avoir accusé d’être responsable du niveau élevé de cholestérol et des maladies cardiovasculaires, la science est en train de réhabiliter le coco qui pourrait bien ne plus avoir à faire le dos rond. De nouvelles découvertes de l'Organisation de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth (CSIRO) indiquent que la consommation d'œufs fait partie d’une alimentation saine.



Selon la professeure australienne Manny Noakes, directrice de recherche pour la nutrition et la santé au CSIRO, les études tendent à prouver non seulement que la consommation quotidienne d'œufs n'augmente pas le risque de maladies coronariennes, mais qu’au contraire, elle est une source de protéines de la plus haute qualité. Pour ne rien gâcher, le fruit de basse-cour renferme 11 vitamines et minéraux qui en font un aliment complet extrêmement nutritif dans un régime alimentaire sain et équilibré.



Comme si une bonne nouvelle ne suffisait pas, une autre étude, américaine, celle-là, soutient que la consommation d’un œuf par jour pourrait même diminuer de 12% le risque d’être victime d’un AVC. M. Dominik Alexander, le principal auteur de l’étude, rappelle que les œufs renferment des antioxydants qui réduisent les inflammations, des protéines qui permettent de faire baisser la tension artérielle, ainsi que des vitamines, dont la vitamine E qui peut réduire le risque de futures crises cardiaques.


Soulignons que l’étude qui a été publiée dans le Journal de l’American College of Nutrition, a été financée par l’AEB, un groupe de recherche et de promotion lié à l’industrie des œufs.

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE