L'abeille artificielle

Depuis le début des années 2000, le taux de mortalité des abeilles augmente de façon alarmante partout sur la planète. Uniquement en Amérique du Nord, ce syndrome d’effondrement des colonies pourrait affecter pas moins de 90 cultures commerciales, dont celles des pommes, des bleuets, des melons et des brocolis. Consciente du problème, une étudiante en design industriel au Savannah College of Art and Design de Georgie a élaboré un Plan Bee : un drone abeille capable de polliniser les fleurs.



À 24 ans, Anna Haldewang a planché sur une cinquantaine de versions avant d’aboutir à sa butineuse artificielle qui est contrôlée par un périphérique intelligent. Surmonté d’une paire d’hélices, son drone noir et jaune de la grosseur d’une main est constitué d’une coque en plastique à six segments. Chacun de ces segments est muni de trous par lesquels le pollen des fleurs est aspiré avant d’être relâché au-dessus d’autres plantes pour la pollinisation.


Le drone qui est encore en train d’être fignolé serait commercialisable d’ici deux ans. Il pourrait éventuellement être utilisé dans l’agriculture à grande échelle et hydroponique.


Mais avant de pouvoir espérer remplacer les 80 000 ouvrières d’une seule ruche, il faudra une grande chaîne de montage !


Source: CNN Money

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE