L'art d'étouffer le méthane

Le virus a éclipsé pas mal de choses ces derniers temps, mais au fond d’un laboratoire égyptien, il y a toujours des scientifiques qui ne se laissent pas distraire. Dans ce pays d’Afrique saharienne, on ne cherche pas à réinventer la formule du lait en poudre, mais à réduire le méthane chez les veaux laitiers. En ajoutant un extrait de feuilles d’eucalyptus dans l’alimentation des veaux, ces chercheurs sont parvenus à réduire les émissions de méthane de 20,1 % pour une dose de 10 ml, et de 61,5 % pour 20 ml de cet extrait.



Lors de la dégradation microbienne des aliments dans le rumen, des quantités considérables d'énergie et d'azote sont perdues sous forme de méthane, ce gaz à effet de serre qui contribue tant au réchauffement climatique. En plus d’atténuer les émissions de méthane chez les ruminants en modifiant la fermentation du rumen, l'extrait de feuilles d’eucalyptus possède des propriétés antimicrobiennes et antioxydantes qui améliorent la santé.


L'étude a été réalisée avec 30 veaux mâles croisés et âgés de 4 ou 5 jours. On leur a donné du lait additionné de doses d’extraits aqueux allant de 0 ml, 10 ml et 20 ml par veau par jour pendant 15 semaines. Il semble bien que ce soit la réduction des bactéries méthanogènes et des protozoaires du rumen qui sont les principales causes de la réduction de la production de méthane. Les chercheurs ont constaté qu’une augmentation du niveau de l'extrait de feuilles réduisait le nombre de bactéries pathogènes courantes (Escherichia coli, Enterococcus et Clostridia) impliquées dans la diarrhée des veaux.


Les chercheurs ont également constaté une diminution du nombre de protozoaires qui fournissent l'habitat idéal pour les bactéries méthanogènes.


Source : Dairy Global

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE