L’art de la vaccination

Oui, c’est possible ! On peut être à la « fine pointe » de son art sans pour autant recourir à des aiguilles. Dans sa stratégie de lutte contre certaines maladies de l’industrie porcine et avicole, une entreprise vient d’introduire la vaccination intelligente. Non seulement le procédé envoie aux oubliettes la traditionnelle seringue hypodermique, mais il permet une connectivité totale depuis la fiole jusqu’au dossier numérisé de chaque animal. Le tout, sans que l’éleveur soit forcé d’être un archiviste.



Hipra, entreprise internationale dont le siège social se trouve en Espagne, a développé et commercialise depuis peu deux vaccins « intelligents » destinés à juguler le syndrome reproducteur et respiratoire porcin et la coccidiose aviaire.


Cette Smart Vaccination repose sur la combinaison de trois éléments: un vaccin, un pistolet d'application et un logiciel de traçabilité. Sous son étiquette, la fiole abrite une puce RFID (radio-identification) qui est activée lorsqu’elle est placée dans le pistolet. Dès lors, l’appareil reconnait le vaccin, son contenu, le nombre de doses restantes et est en mesure d’enregistrer et transmettre à distance les données de vaccination pour chacun des animaux. Pas de piqûre, pas de gâchette. Il suffit que la tête du pistolet touche la peau de l’animal à un angle de 90% pour que la dose sous-cutanée soit injectée avec précision en moins de 100 millisecondes. Selon l’inspiration du moment et le positionnement de l’animal, le producteur peut choisir d’inoculer ses porcs derrière l’oreille, sur la fesse ou sur le flanc.


Pour ne rien gâcher, l’appareil s’autonettoie une fois le travail accompli.


Voir les vidéos


Pour les poulets, cliquer ici

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE