L'autre boîte noire

Fixée sous un drone, une nouvelle petite boîte noire vole discrètement au-dessus des champs. Muni d’un capteur multispectral de haute précision, d’un capteur d’ensoleillement, d’une caméra optique de 16MPx et d’un GPS, l’accessoire d’à peine 80 grammes broute chaque portion des champs survolés et engrange une myriade de données qui se révéleront précieuses pour les agriculteurs. Connectée en WiFi, la caméra Séquoia mesure le spectre de la photosynthèse, signale le manque d’eau et de nutriments de certaines parcelles de terre.



Gavée de technologie, la boîte noire a un œil de lynx et une mémoire d’éléphant.


Elle peut, en un seul survol, arpenter des centaines d’hectares avec une précision de deux centimètres par pixel et permettre de dresser une carte précise des besoins en fertilisants ou en eau à tel ou tel endroit précis. Big Brother n’a qu’à bien se tenir !



ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE