L'effet mouffette

Dans les aéroports, de plus en plus de voyageurs «ensaucissonnent» leurs valises pour protéger leur contenu contre les intempéries et les bagagistes. L’histoire ne dit pas si c’est ce phénomène qui a donné l’idée à une entreprise de concevoir le premier film d’enrubannage anti-oiseaux et anti-rongeurs au monde. Qu’importe. Grâce à un additif composé d’huiles essentielles incorporé dans le film bioplastique d’origine végétale, les balles de foin ne feront plus le délice des pique-assiette qui gâtent votre fourrage.



Inoffensif et non toxique tant pour les animaux, l'environnement que les utilisateurs, l’ingrédient actif collé dans le film de polyéthylène basse densité est un répulsif qui agit sur l’odorat et le goût des oiseaux et des rongeurs. S’il est sans danger, le produit baptisé Agrirepel fait en sorte que les bestioles sont dégoûtées par le goût amer que dégage la pellicule. Non seulement la substance les incitera à aller faire bombance ailleurs, mais l’aversion qu’ils éprouvent se transmettrait même à leur descendance.



En évitant que les animaux perforent l’emballage, la barrière d’oxygène demeure intacte et évite la formation de moisissure, la multiplication de parasites et la détérioration du foin. Utilisée dans les 24 mois suivant sa fabrication, la pellicule restera stable aux rayons ultraviolets pendant 12 mois après l'emballage.


Finis les trous dans vos balles de foin… et dans votre budget !

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE