La bonne mauvaise herbe

Vous les traitez aux petits soins et malgré tout, vous observez que vos vaches laitières produisent moins, qu’elles boudent leur nourriture, ruminent moins, présentent des bouses contenant des bulles de gaz ou des grains non digérés. Après trois à six mois, la maladie peut entraîner des accès de fourbure, une perte de poids, des abcès d'origine inexpliquée, ainsi qu'un mauvais état de chair malgré une alimentation adéquate en énergie, et Il se pourrait qu’elles souffrent de l'acidose ruminale chronique (ARC), un trouble de la fermentation qui se caractérise par des périodes prolongées de baisse du pH ruminal au-dessous de 5,6 et qui coûterait entre 500 millions et 1 milliard de dollars américains chaque année au secteur laitier nord-américain.



Des chercheurs de l’Université de Reading, à l’ouest de Londres, ont peut-être trouvé un remède à cet épineux problème. Les tests qu'ils ont réalisés en laboratoire ont permis de constater que l’ajout de feuilles d’orties séchées à l’alimentation des bêtes avait fait en sorte d’augmenter de 30% le pH du liquide ruminant. L’effet perdurait pendant une semaine et on n'a pas noté de diminution de la production de lait. Le même effet a été constaté avec des feuilles de laitue.



Ce programme de recherche avait été instauré en 2005 à l'initiative de la Commission européenne Rumen -Up pour trouver des façons de réduire la pollution - le méthane et d'azote - et d'améliorer le bien-être des animaux à partir de 500 extraits de plantes. On souhaitait aussi parvenir à réduire l'utilisation d'antibiotiques.


Lire l'article des chercheurs de l'Université de Reading.

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE