La chaux contre le réchauffement

Ça fait des siècles que nous savons que le chaulage des terres agricoles augmente l'activité des microbes du sol et la disponibilité des nutriments. La chaux favorise la croissance des plantes en neutralisant l'acidité du sol et en diminuant les métaux lourds qui leur sont nocifs. Ce qu’on ne savait pas, c’est que cette technique permet aussi de diminuer les émissions de protoxyde d'azote, ce gaz à effet de serre 298 fois plus puissant que le CO2 ! Voici que la chaux combat le réchauffement de la planète!



En Irlande, 65 % des pâturages ont un taux d’acidité trop élevé pour obtenir une croissance optimale. Ce phénomène contribue au fait que l'agriculture irlandaise libère environ 90% des émissions totales de protoxyde d'azote (N2O). Mais grâce au chaulage, des chercheurs du Agriculture and Food Development Authority ont montré qu’en faisant passer le taux de pH de 5 à 6,9, les émissions de N2O avaient été réduites de 39% par rapport au pH témoin du sol de 5.



À long terme, ce procédé, combiné avec une application régulière de phosphore, a permis d’obtenir des rendements en herbe plus élevés. À un taux de pH supérieur à 6, ils ont réalisé une augmentation de matière sèche de 0,5 t / ha.


Source : The Dairy Site

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE