La diète payante

Chaque année, les producteurs laitiers du Michigan dépensent plus de 730 millions USD, soit environ 5$ par jour par vache, pour bien nourrir leurs troupeaux et s’assurer de produire suffisamment de lait pour répondre à la demande.



Dans le but de réduire ces coûts, les chercheurs du centre AgBioResearch du Michigan State University (MSU) se penchent sur l’identification des marqueurs génétiques qui peuvent avoir un impact sur l'efficacité alimentaire des vaches. Ils se concentrent en même temps sur la recherche dans le domaine de la science de la nutrition afin d’obtenir des vaches qui nécessiteront moins de nourriture pour produire le même volume de lait. En ce moment, les scientifiques du MSU achèvent d’identifier les marqueurs génétiques qui ont une influence sur l'efficacité de l'alimentation.


La collecte de données d'alimentation sur 7000 vaches a permis à l'équipe d’identifier les animaux qui mangeaient moins que prévu sur la base de leur production. À ce jour, l’information génétique de 5 000 vaches a été analysée et les données de consommation d'aliments d’un millier de vaches ont également été collectées.


Les résultats de ces efforts permettront de réduire les coûts d'alimentation sans que la production de lait en soit affectée. Une équipe australienne qui a réalisé un projet similaire a estimé qu'il est raisonnable d'espérer une réduction des coûts d’alimentation des vaches d’environ 50 cents par vache et par jour, soit 10%. D’ici deux ans, les éleveurs pourront bénéficier de cet outil supplémentaire pour sélectionner des taureaux qui leur permettront de maximiser leurs rendements.


Source: Michigan State University Extension

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE