La fin de la va-vite ?

Mis à jour : 2 oct. 2019

Chaque année, 550 millions de personnes sont touchées par des maladies d’origine alimentaire.


Au Canada, la salmonellose et la campylobactériose constituent les principales causes d'intoxication alimentaire. Les taux d’épidémies sont même croissants en Europe. Qu’à cela ne tienne, une firme norvégienne dit avoir fabriqué une unité de décontamination capable d'éliminer la quasi-totalité des bactéries pathogènes lors de l'abattage et de la transformation de la viande de volaille.


Après huit ans de travaux, la société DECON SFS qui développe et commercialise des technologies de décontamination des aliments a mis au point le Deconizer.

L’unité de décontamination, basée sur la technologie de la bactériolyse hydrothermique, utilise de la vapeur surchauffée en combinaison avec un champ électromagnétique important qui charge les particules de vapeur et les dirige vers la surface de la viande. Résultat? Le procédé éliminerait 99 % des bactéries.

Les résultats ont été si probants que la société a obtenu le soutien du fonds Horizon 2020 de la Commission européenne.


Testée et validée par l'Institut norvégien de recherche sur les aliments, la technique procède à la décontamination sans aucun impact sur l’aspect visuel, le goût, l’odeur ou la couleur et sur la prolongation de la durée de vie du produit.

On souhaite également pouvoir l’utiliser pour d'autres types de viande comme le porc, le bœuf et le mouton. Bientôt fini, la va-vite?


Source: Poultry World

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE