La fin des écrapoutis

Sur les fermes commerciales, pas moins de 10% des porcelets meurent littéralement écrasés sous le poids de leur mère. Ce serait encore pire dans les fermes biologiques. L'an dernier, les truies ont étouffé 13 millions de porcelets, uniquement aux États-Unis, occasionnant 700 000$ de perte par ferme de taille moyenne. Pour prévenir cette hécatombe, une société basée en Iowa a mis au point le prototype d’un dispositif qui détectera le couinement de détresse d’un porcelet victime de l’amour étouffant de sa mère.



Jusqu’à maintenant, les éleveurs de porcs utilisaient des barreaux fixés aux stalles à truies pour éviter cette mortalité qui, dans 85% des cas, survient au cours des six premiers jours de vie des porcelets. Hélas, ce système qui empêche les truies de s'allonger de façon dangereuse pour leurs petits ne fonctionne pas à tout coup.


Installé sur la truie, le dispositif portatif de la firme Swine Tech est à l’affût des cris typiques qu’émettent les porcelets écrasés par leur mère. Dès que cela se produit, l’appareil émet automatiquement une impulsion qui incite la truie à changer de position.



Grâce à une émission d’action de 1,3 M$, l’entreprise entend commercialiser son nouvel appareil qui s’ajoute, en quelque sorte, à l’instinct maternel.


Source : Agfunder News

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE