La fin des tare-lait

Dans la nature, une truie normalement constituée dispose de 14 mamelles. Équipée de la sorte, on peut dire qu’elle fait sa grosse contribution pour le repeuplement. Mais voici qu’avec les progrès techniques, il arrive de plus en plus souvent qu’elle cochonne 15, 16, 17, voire jusqu’à 18 porcelets d’un coup. Pour rescaper les tare-lait condamnés à la disette et épauler les truies débordées, l’entreprise Big Dutchman a développé les systèmes d’alimentation Culina.



Le CulinaCup utilise de petits bols présentant un mamelon métallique au centre. Dès qu’un porcelet joue avec ce mamelon, des substituts de lait et des précurseurs liquides coulent automatiquement à une température d'environ 30 °C, ce qui lui permet d’ingérer facilement sa nourriture et de pallier son déficit d’alimentation en raison du manque de lait de la truie. Cette façon de faire permet de combler les pertes de poids et des sevrages très variables des cochons de lait. C’est sans compter que cela évite l’épuisement des truies. Un surmenage qui peut entraîner une baisse de fertilité une fois le sevrage terminé.


La technologie développée par l’entreprise allemande a aussi l’avantage de réduire le temps de travail des éleveurs puisqu’il n’est plus nécessaire de recourir à des truies nourrices. Par ailleurs, le système garantit que les aliments atteignent la température de mélange nécessaire pour dissoudre toutes les particules de graisse et un ordinateur s’assure, par la suite, d’abaisser la température de l’alimentation pour qu’elle soit absorbée à la température idéale. Finalement, pour conserver la fraîcheur du produit, les aliments ne sont distribués qu’en petite quantité.

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE