La machette liquide

Il faut se lever de bonne heure aujourd’hui pour trouver des jeunes disposés à faire la cueillette harassante de fruits et légumes. Même les travailleurs migrants se font de plus en plus rares. En Californie, dans la vallée de Salinas, des extraterrestres cueilleurs avancent déjà dans des champs en crachant des nuages de vapeur. L’eau sous haute pression tranche net les têtes de laitue qui roulent sur une courroie de transport. Pour une fois, voilà une histoire de robots qui ne fait perdre d’emplois à personne.



Au centre-ville de Salinas, la Western Growers Center for Innovation and Technology, un incubateur d’entreprises qui regroupe plus de 30 jeunes boîtes technologiques fait des pieds et des mains pour pallier la pénurie de main-d’œuvre qui atteint 20 %. Dans cette région, des producteurs sont même prêts à modifier la forme de leurs récoltes pour aider les nouveaux robots à bien faire leur travail.


Par exemple, un maraîcher a sélectionné un type de laitue romaine qui se développe en prenant la forme d’une ampoule électrique. Cette laitue au pied plus long permet au ciseau à eau du robot de couper la plante plus efficacement.



Ce ne sont pas les cueilleurs qui se plaindront de leur nouveau compagnon de travail qui fait à leur place les opérations qui les esquintaient et les laissaient, à la fin de la journée, bien moins frais que le fruit de leur récolte.



Source : Wired

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE