La pieuvre volante

Mis à jour : sept. 18

La pénurie de main-d’œuvre à laquelle de plus en plus d’agriculteurs sont confrontés leur cause de sérieux maux de tête et des pertes substantielles.

Comme la pénibilité du travail au champ rebute même les travailleurs dans la force de l’âge, une jeune pousse de l’Iowa a travaillé très fort. Elle est la première à obtenir l’agrément de la Federal Aviation Administration qui lui permet d’utiliser ses drones pour effectuer un épandage très ciblé de pesticides dans les champs agricoles.





Couplée avec la technique de positionnement par satellite RTK (Cinématique temps réel) la plate-forme mise au point par la firme Rantizo permet à ses drones à huit pales de travailler jusqu’à 3 cm à peine au-dessus de la récolte. Grâce à son pulvérisateur électrostatique, l’épandage se fait de façon uniforme sur les deux faces des feuilles et ne requiert qu’une once de pesticide par acre. Comme le produit chimique contenu dans les cartouches ne nécessite pas d’eau, le drone de 25 kg est en mesure d’en transporter une quantité plus importante, ce qui permet de couvrir une plus grande surface en un seul vol. En une journée, avec sa rampe de pulvérisation de 14 pieds l’appareil peut couvrir une centaine d’acres.



Rantizo se concentre d'abord sur les ventes dans le Midwest américain avant d’embrasser plus large avec son système qui coûte entre 20 000 et 25 000 dollars US.


On imagine que l’entreprise espère que le succès de sa technologie s’étendra aussi facilement que son produit !

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE