La solution écologique

Pour résoudre de nombreux problèmes écologiques reliés à la production agricole, les nouvelles technologies sont devenues incontournables. Mais tout ne repose pas systématiquement sur celles-ci. Vous en voulez une preuve ? Le nettoyage de la tuyauterie des systèmes de traite dans les fermes laitières. Plutôt que de recourir à des substances chimiques très agressives, des chercheurs se sont aperçus que l’eau du robinet et le sel de table peuvent faire des miracles.



Question de limiter au maximum le risque auquel s'exposent les gens qui manipulent les produits traditionnels dangereux pour la santé et l’environnement, une équipe d'ingénieurs de l’Université d'État de Pennsylvanie a étudié et comparé l’efficacité du processus habituel de nettoyage de cette tuyauterie avec celui réalisé à partir d’une eau électrolysée.


Les chercheurs ont d’abord testé la méthode traditionnelle. Celle-ci consiste en un rinçage à l’eau chaude (pour éliminer la plupart des déchets du lait résiduel), suivie d’un lavage alcalin (pour se débarrasser des lipides, des protéines et autres matières organiques), puis d’un rinçage à l'acide (pour supprimer les minéraux et ralentir la croissance des micro-organismes). Parallèlement, l’équipe de chercheurs a utilisé le même processus, mais cette fois, en injectant dans les canalisations de l’eau oxydante électrolysée.


Cette eau est obtenue en faisant passer un courant électrique qui casse les molécules du mélange d’eau et de sel. Tandis que l’eau se fractionne pour donner un ion d’hydrogène et des ions hydroxyde, le sel, lui, se transforme en un ion de sodium et du chlore. Les deux électrodes placées dans le mélange séparent les ions chargés positivement et négativement, ce qui permet d’obtenir, d’un côté, une eau alcaline (hydroxyde de sodium au pH d'environ 11,5) et, de l’autre, une eau acidifiée (acide hypochloreux au pH d'environ 2,7). Ce sont ces produits chimiques obtenus à partir de cette solution se composant principalement d’eau qui fournissent les propriétés de nettoyage et de désinfection.


Cette option est non seulement plus sécuritaire, mais elle permet d’en diminuer le temps et les coûts. Les chercheurs ont découvert qu’à lui seul, le premier rinçage à l’eau chaude venait à bout de 90% des résidus indésirables et que l'utilisation de l'eau électrolysée était tout aussi efficace que les produits chimiques dangereux pour les humains. Ils ont donc recommandé de réduire le rinçage à l'eau chaude de 20 secondes, le lavage alcalin de sept minutes et lavage acide de quatre minutes. Un gain de temps de nettoyage de 55% qui en réduit le coût de 30 à 40%. Pour ne rien gâcher, l’eau électrolysée peut être fabriquée sur la ferme même, ce qui élimine les risques environnementaux causés par les déversements de produits chimiques pendant le transport et le stockage.


Les chercheurs croient que la technologie qui est encore coûteuse pour les petites exploitations deviendra bientôt plus abordable pour tous les agriculteurs.


Source: Penn State

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE