La vache de Noé

Non seulement 70% de la surface de la planète est-elle couverte d’eau, mais d’ici 35 ans, 70% de l’humanité vivra dans des mégapoles majoritairement situées près des mers et des grands cours d’eau. Comme la terre, l'énergie et la nourriture se feront plus rares, il est grand temps d’explorer ces grandes étendues liquides. À Rotterdam (Pays-Bas), on innove en ce sens en planifiant les fermes du futur. Des fermes flottantes vouées à une production plus durable et tout près des consommateurs.



Dans le but avoué de rendre les grandes villes de plus en plus autonomes au niveau des ressources alimentaires, Peter van Windergen, le directeur de Floating Farm, une entreprise qui se spécialise dans la construction de structures flottantes voit grand et loin. Bien conscient de la diminution des terres cultivables en raison de la salinisation, de l'élévation du niveau de la mer et de la désertification, il a déjà entrepris d’installer en rade de Rotterdam une plateforme qui accueillera 60 vaches laitières.


Les premiers ruminants qui fouleront cette plateforme jouiront de 15 mètres carrés par quadrupède. Le sol artificiel sera non seulement confortable, mais perméable, ce qui permettra de séparer l’urine et le fumier pour faciliter leur traitement et réduire la production d’ammoniac. Alors que l’urine sera recueillie dans une unité de distillation pour permettre d’en retirer les nutriments, le fumier, lui, sera partiellement transformé en blocs de combustion pour alimenter la plateforme ou servira à fertiliser les plantes. Du fourrage sera également produit sur la plateforme flottante, ce qui, semble-t-il, requerrait beaucoup moins de surface cultivable que sur la terre ferme. Aux dires du directeur de Floating Farm, sa plateforme qui devrait être inaugurée au début de 2017 permettrait de produire une quantité équivalente de produits laitiers en utilisant de 30 à 50 fois moins de superficies que sur terre.



Parions que cette avenue flottante fera tanguer plusieurs des quelque 2000 chefs d'entreprise et ingénieurs qui se rendront à Rotterdam, du 16 au 21 octobre prochain,  pour assister au Sommet mondial du lait, le plus important évènement laitier au monde.

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE