La vie en (cochon) rose

Entre l’humain et le porc, il n’y a pas que le coeur qui présente des similitudes. L’un comme l’autre peut éprouver un stress qui les mène à la dépression. Dans les deux cas, cette détresse a augmenté au fil des dernières décennies et peut causer une perte de poids ou une accumulation de graisse. Pour l’omnivore, des scientifiques russes ont testé un nouvel additif alimentaire destiné à les remettre sur le piton. Un p’tit bol d’ascorbate de lithium pour voir la vie en rose?



Le transfert de porcs d'un groupe à un autre, les changements dans l'alimentation, le sevrage ou le bruit que l’on peut retrouver dans les élevages industriels sont autant de causes pouvant entraîner des symptômes dépressifs. Des chercheurs de l'Institut panrusse de recherche en physiologie, biochimie et nutrition animale se sont donc penchés sur le type de stress qui peut augmenter les chances de mortalité précoce. En ajoutant une combinaison d'acide ascorbique et de lithium à leur alimentation, ils ont constaté une plus grande résistance au stress, une réduction des comportements agressifs, de même qu’une meilleure productivité et reproduction.


Selon les chercheurs russes, cet additif possède certaines propriétés adaptogènes et empêche une forte augmentation des niveaux d'adrénaline et de noradrénaline chez les porcs. L'additif permet également de freiner les concentrations de cortisol, qui est considéré comme le principal facteur de stress dans la circulation sanguine au niveau physiologique. Les échantillons de sang prélevés au cours des essais ont montré qu'en agissant sur le métabolisme des protéines et des lipides, l'ascorbate de lithium active, entre autres, les fonctions associées au transport des lipides et des hormones stéroïdes, ce qui contribue à obtenir un poids vif plus élevé et une meilleure qualité de viande.


Pour ne rien gâcher, l'ascorbate de lithium augmenterait le nombre de porcelets tout en améliorant les propriétés nutritionnelles du lait pendant la lactation.


Source: Pig Progress

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE