Le diffuseur enterré

En raison des sécheresses qui se font sentir de plus en plus souvent aux quatre coins du globe, une entreprise tunisienne a mis au point une innovation en matière d’irrigation qu’elle a baptisée Le Diffuseur Enterré.



Ce concept de la firme Chahbani Technologies permet d’économiser l'eau d'irrigation et les fertilisants, d'éliminer totalement la perte par évaporation, en plus d’économiser deux fois plus d’eau que l’irrigation par goutte-à-goutte et d’augmenter de 3 à 5 fois le gain en productivité.


En compétition avec plus 400 candidatures émanant de 67 pays, ce système d'irrigation vient d’être classé parmi les 12 technologies les plus innovantes dans le domaine de l’eau par le site spécialisé Securing Water For Food. Il a également été primé par l’UNESCO, la Banque mondiale et l’Alecso.



Cette innovation a déjà été adoptée par le Maroc, le Burkina Faso, les États-Unis d’Amérique, l’Arabie Saoudite, l’Angleterre, la Belgique et Oman.


Les expérimentations sur terrain ont démontré que le Diffuseur Enterré est une solution efficace pour lutter contre la sécheresse grâce à l’irrigation anticipée et l’injection des eaux dans les couches profondes du sol.


Enfouis à 10 cm sous la surface du sol, ces diffuseurs forment un écran protégeant le substrat humidifié contre la perte d'eau par évaporation directe et par capillarité. L’eau, amenée par un tuyau qui coure à la surface du sol, pénètre dans le sol par le truchement d’une buse souple qui s’enfonce sous le diffuseur, en passant par une plaque poreuse.



Le système est très simple et peu coûteux à installer. Il permet une réduction de fréquence d’irrigation, élimine le besoin de binage et de désherbage après chaque irrigation et contribue à une réduction notoire de la pollution des nappes par les nitrates et autres éléments minéraux puisque les engrais sont acheminés sous terre, directement aux racines.

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE