Le festin de Greta

En tuant toutes les plantes, le glyphosate est assurément un pesticide très efficace dans les cultures de blé, de soya, d’avoine, d’orge et de légumineuses. Mais il est aussi un tueur d'abeilles et ses résidus se retrouvent dans notre eau et dans plus du tiers des 12 767 échantillons de produits alimentaires testés par l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Mais il y a de l’espoir. Une jeune pousse du Royaume-Uni met au point un robot qui foudroie les mauvaises herbes sans la moindre goutte de poison chimique.



En utilisant l'électricité et l'intelligence artificielle, les firmes RootWave et Small Robot Company conçoivent ce qu’elles présentent comme le premier désherbage robotique de précision non chimique au monde pour les cultures céréalières. Le robot autonome baptisé Dick, détecte les mauvaises herbes avant de les électrocuter. Au simple toucher de la mauvaise herbe, la résistance naturelle de la plante transforme l’énergie électrique en chaleur, ce qui la fait littéralement bouillir depuis la racine vers le haut . La plante se décompose naturellement et renvoie ses nutriments au sol sans que soient générées aucune pollution et aucune compaction.


Les premiers essais sur le terrain devraient commencer cette année et le service commercial pourrait être disponible dès l'automne 2021. En raison de la réglementation accrue, la résistance aux herbicides et les préoccupations des consommateurs, ce n’est pas Greta qui fera des gros yeux à Dick.


Source : Small Robot Company

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE