Le goût céleste

En Espagne, des astronomes cherchant des acides aminés dans un nuage géant de poussière au cœur de la Voie lactée ont détecté du formiate d’éthyle, le responsable chimique du goût de la framboise.

Entre temps, en Chine, des chercheurs ont réalisé des tests sur des porcelets sevrés pour comparer leur comportement face à un aliment aromatisé tantôt à la framboise, tantôt au lait. Ils ont conclu que la saveur de framboise intéresse davantage les porcelets que celle du lait et qu’elle améliore leur consommation alimentaire.


Le passage d'une alimentation liquide à une alimentation solide étant une période stressante au cours de laquelle les porcelets ont souvent tendance à réduire leur consommation, ce qui peut affecter leur santé intestinale et leurs performances globales.


Un premier essai de préférence a montré que le comportement exploratoire de ces animaux aux récepteurs olfactifs très développés a été stimulé par l’arôme de framboise et que le contact avec ces aliments est allé croissant jour après jour, alors qu’il est resté stable face aux aliments aromatisés au lait. Lors du deuxième essai, la consommation alimentaire a augmenté, suivant la même tendance que dans le test précédent. Le troisième test qui a duré 14 jours a révélé un poids corporel final significativement plus élevé dans le cas des aliments à saveur de framboise.


Hélas, il faut bien reconnaître que même si les molécules du lait sont plus lourdes, elles ne font pas le poids avec celles, plus volatiles et célestes, des framboises!


Source: Pig Progress

33 vues

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE