Le gros porteur

Fière de ses 5000 variétés de pommes de terre de toutes les couleurs et toutes les formes, la Bolivie n’allait pas en rester là. Dès cette année, Agricomseeds, une firme de Santa Cruz, offrira un maïs «gros porteur». Il aura fallu 12 années de recherche à l’entreprise pour concevoir un maïs qui puisse agglutiner jusqu’à deux fois plus de grains sur la matrice de l’épi. De ce seul fait, cette nouvelle plante herbacée pourrait se targuer d’offrir un rendement deux fois plus élevé que la normale. Agricomseeds soutient que son épi lui aurait permis d’obtenir une augmentation de rendement de 35 à 50%.



Baptisé Leadgrain, ce maïs hybride n’est pas génétiquement modifié. Grâce à sa caractéristique de duplication des grains, le nouveau venu offrirait l’avantage d’être plus résistant à la chaleur et à l’évapotranspiration puisque pour atteindre le même rendement que le maïs standard, il requiert 23% mois de densité de plantation par hectare, ce qui contribue à diminuer le stress thermique.



Cette caractéristique n’est pas sans intérêt quand on sait qu’en raison du réchauffement climatique et des risques accrus de sécheresse, le rendement du maïs pourrait diminuer de 15 à 30%.


Source: Agricomseeds

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE