Le rêve de Pasteur

Si seulement Pasteur avait pu voir ça. Voici qu’une société australienne a mis au point une technologie de traitement du lait qui reste frais et sans danger pour la consommation humaine pendant plus de 60 jours. Selon l’entreprise, il s’agirait d’une première mondiale puisque le lait pasteurisé standard, lui, ne résiste que 14 jours. Ce traitement alternatif à la pasteurisation du lait cru ne contient ni additifs, ni agents de conservation, mais des taux plus élevés de vitamines B2 et B12.


Il existe déjà des laits dont la durée de vie sur des tablettes de garde-manger peut s’étirer jusqu’à neuf mois, mais à la différence du lait de la firme Naturo, ils requièrent une pasteurisation à ultra haute température. Le lait Naturo, lui, peut être utilisé dans des applications où le lait non pasteurisé est souhaité ou lorsque le lait cru est préféré pour la fabrication du fromage.


Le processus utilisé élimine le Bacillus cereus, une bactérie commune dans le lait qui produit des toxines provoquant des vomissements ou une diarrhée. Un autre des avantages de cette technologie approuvée par l'autorité australienne de la sécurité alimentaire réside dans le fait qu’il peut être expédié par bateau plutôt que par voie aérienne vers des marchés du monde entier. Si le procédé n’a été appliqué qu’au lait de vache, il a le potentiel de s’étendre à d’autres formes de lait, notamment le lait de brebis, de chèvre ou de chameau.


Mais que Pasteur se rassure. Personne ne pourra lui enlever le Grand Prix de l’Exposition universelle de 1867.

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE