Le savant dosage

Dans un marché mondial extrêmement compétitif, quel éleveur de porcs n’aspire pas à améliorer la santé financière et la rentabilité de son entreprise ? Prodiguer les meilleurs soins possible à ses animaux, les maintenir dans un environnement exempt de maladie et leur fournir la nourriture la plus complète qui soit constituent évidemment la base du succès.



Il se peut, cependant, que pour optimiser sa production, il lui faille aussi recourir aux avancées génétiques. Au cours des dernières décennies, par exemple, la sélection génétique pour améliorer la fécondité des truies a fait des progrès significatifs.


Par exemple, la firme Genesus, leader mondial de production de porcs issus de troupeaux de race pure, est parvenue à obtenir des productions de plus de 25 porcelets sevrés par truie et par année.


Bien sûr, il ne suffisait pas à l’entreprise manitobaine de trouver une façon d’obtenir des portées plus nombreuses. Il fallait que cette augmentation du nombre de porcelets n’ait pas d’effets néfastes sur la truie lors de l’allaitement. Il importait aussi de s’assurer que le taux de survie et le poids des nouveau-nés soient optimums, car des études ont montré que les porcelets de faible poids à la naissance développaient plus de gras corporel, ce qui représente une perte économique pour le producteur.


Lire l'article publié sur le site The Pig Site.

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE