Le vêlage programmé

Si la saison de vêlage des vaches s’échelonne sur 63 jours, de nouvelles études américaines révèlent que les producteurs ont tout intérêt à ce que leurs animaux mettent bas au cours du premier tiers de cette saison.



Non seulement les veaux qui naissent plus tôt seront plus lourds au moment du sevrage, mais les génisses pourront atteindre la puberté plus tôt et commencer à se reproduire plus rapidement. De plus, les génisses ayant vêlé pour leur première fois dans la première période de 21 jours ont une espérance de vie de 8,2 ans au sein du troupeau contre 7,6 et 7,2 ans pour les génisses ayant vêlé dans la deuxième ou la troisième période de 21 jours.


Les chercheurs ont également montré que les génisses ayant mis bas dans les 21 premiers jours ont tendance à se maintenir dans ce premier groupe de vêlage au cours de leurs six premières grossesses. Au fil de ces grossesses ultérieures, leurs rejetons seront généralement plus lourds à la fin de leur sevrage.


Il s’agit d’un avantage non négligeable pour les producteurs qui n’ont qu’à veiller à ce que la génisse mette bas dans les 21 premiers jours lors de son premier vêlage.


Source: The Western Producer

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE