Le vaccin téflon

La résistance aux antibiotiques, les réglementations pour leur utilisation sur les animaux et les pertes associées aux infections du foie et du rumen des bovins de boucherie ont amené des chercheurs vétérinaires de l’Université d’état du Kansas à étudier les mécanismes de fixation d’une protéine qui permettent à la bactérie Fusobacterium de s'accrocher aux parois de ces deux organes. Grâce à ces travaux, un vaccin sans antibiotiques pourrait être mis sur le marché pour combattre les abcès du foie.



Ces infections fusobactériennes coûtent 56 millions de dollars US par an à l'industrie du bœuf états-unien. Le travail des chercheurs a permis de bonifier un brevet antérieur qu'ils avaient obtenu. Le vaccin sur lequel travaille l’équipe de l’université américaine permettrait de générer des anticorps qui empêcheraient la protéine de la bactérie de se loger et de se développer dans l’organe des animaux. Bref, elle glisserait comme sur du téflon.


Le vaccin est actuellement testé pour le bétail et pourra éventuellement être aussi offert pour traiter préventivement les moutons et les humains.


Source : Kansas State University

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE