Les 3 petits cochons

En Chine, 40 millions d'éleveurs produisent les 40 millions de tonnes de porc que consomment annuellement leurs compatriotes. Dans l’espoir que les petits producteurs cèdent la place à de grandes fermes qui fourniraient 60% de cette viande, Alibaba Cloud incite des exploitants du Sichuan à tester sa technologie qui permettrait, entre autres, d’obtenir trois petits de plus par an par truie et de réduire la mortalité de 3%. Des gains d'efficacité qui intéresseraient aussi les producteurs occidentaux.



Alibaba Cloud, le géant chinois de l’infonuagique, a développé un système à la fine pointe de l’intelligence artificielle conçu pour stocker sur des serveurs informatiques les données de chaque porc, y compris son poids, son âge, sa prise alimentaire et l'exercice qu’il fait. Grâce à un logiciel de reconnaissance visuelle qui lit un numéro tatoué sur les animaux, il est possible de les suivre à la trace. La firme soutient que son approche est plus simple et moins coûteuse à opérer que les étiquettes d’identification par radiofréquence attachées aux oreilles des porcs.


Les sons de leurs couinements sont analysés pour tenter de déterminer si l'un des jeunes risque d'être étouffé sous le poids de sa mère. Le système est également capable de détecter la toux, de mesurer par infrarouge la température et de lancer une alerte précoce d’épidémie qui aide les agriculteurs à savoir s’il faut procéder à une vaccination particulière. Et lorsque le taux de reproduction d’une truie tombe en-dessous de la norme, elle est détectée et retirée du troupeau.


Bref, rien de très rassurant pour 90% des éleveurs chinois dont le troupeau compte moins de 50 bêtes !


Source : BBC News

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE