Les bons mercenaires

Mis à jour : sept. 18

Quand des hordes d’acariens, de pucerons et autres bibites sans foi ni loi fondent sur vos cultures, il faut vite contre-attaquer.


Mais avec les pesticides chimiques qui ont de plus en plus mauvaise presse, comment combattre les envahisseurs tout en montrant patte blanche? Une firme américaine avec à sa tête un ancien militaire de la US Air Force propose le parachutage ciblé d’agents de lutte biologique naturels qui déciment les parasites ennemis sans faire de dommages collatéraux à l’environnement.

Sortez les drones!



Utilisant de nouveaux mécanismes de libération synchronisés avec leurs pilotes automatiques, les drones de la firme UAV-IQ (Unmanned Aerial Vehicle Intelligence) libèrent de manière uniforme des insectes utiles qui contrôlent efficacement les populations de parasites. Auparavant, des vols de reconnaissance permettent d’évaluer, parcelle par parcelle, rangée par rangée et plant par plant la position et les forces ennemies sur le terrain. Une fois les cartes établies, les stratégies de contre-attaque sont établies et mises en œuvre.


Les insectes des « forces du bien » développés par des alliés de UAV-IQ parviennent même à neutraliser les parasites qui se terrent là où les produits chimiques ne peuvent les atteindre. Non seulement cette forme de guerre larvaire permet de réduire de façon significative l’utilisation de pesticides chimiques, mais elle est dix fois plus rapide que le recours à des ouvriers dans les cultures.


Source : UAV-IQ

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE