Les champignons magiques

Dans la nature, les relations intimes n’ont pas attendu l’arrivée de l’homme et de sa compagne pour se développer. Depuis des millions d’années, plantes et champignons se font d’incessants, mais discrets appels du pied sous l’humus. Si discrets, d’ailleurs, que nous découvrons à peine les liens qui les unissent et le bien qu’ils se font mutuellement.



Pour chaque mètre de racines d’une plante, on compte 100 fois plus de filaments de champignons. Ces filaments, tapissés de bactéries, pénètrent dans les racines des plantes et leur fournissent quantité de minéraux que ces dernières parviennent très difficilement à dissoudre et digérer. Grâce à cette symbiose, ces champignons à longs filaments pourraient même remplacer une bonne quantité des pesticides utilisés en agriculture.



Le professeur Fortin trouve assez étonnant que tous les principes et les fondements de l'agriculture ont été développés et appliqués comme si des échanges n'existaient pas entre les champignons et les plantes.



Visionnez le reportage réalisé dans le cadre de l'émission La semaine verte et lisez l'article publié par Découvrir, le magazine de l'Acfas.



ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE