Les chenilles électriques

De plus en plus d’agriculteurs se voient pousser des cheveux gris et la pénibilité des travaux de ferme commence à leur faire grincer les articulations. Si la mécanisation a permis aux dernières générations de demeurer plus longtemps au champ, le manque de bras se fait de plus en plus sentir. Pas étonnant que les fabricants de machineries planchent sur les systèmes de production entièrement robotisés. Alors qu’il souffle ses 130 bougies, Kubota présente un tracteur concept intelligent et éminemment connecté.



Grâce à l’intelligence artificielle qu’il embarque, cet engin du futur baptisé «X tractor» pourra, entre autres, analyser les données météorologiques et les taux de croissance, avant de s’acquitter seul et en temps opportun de toutes les tâches agricoles. Toutes ces données environnementales pourront être automatiquement partagées avec d'autres machines sur le site pour assurer une gestion efficace et centralisée.


Les quatre chenilles de ce véhicule futuriste sont équipées de moteurs électriques indépendants alimentés par une combinaison de batteries lithium-ion et de batteries solaires. Pour les opérations nécessitant une traction élevée, les chenilles sont capables de changer de forme pour modifier la surface de contact au sol et la hauteur du tracteur. Pour l’instant, l’entreprise n’a pas indiqué si et quand son bolide pourrait dépasser le cap du prototype.


Source : Plant Equipment

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE