Les nounous technos

Mesurer la température ambiante d’un poulailler ou d’une porcherie, c’est bien, mais avoir accès aux paramètres vitaux de chaque animal, c’est mieux !



Grâce aux nouvelles technologies d’élevage de précision, il sera bientôt possible d’obtenir les données biologiques de tous nos animaux et de faire un suivi constant et automatique permettant de conserver et de maintenir les troupeaux laitiers, porcins et avicoles en santé et dans un état de bien-être élevé. Tout cela, bien sûr, en préservant la productivité de l’entreprise.



L’époque où nos grands-parents pouvaient suivre individuellement leurs animaux est bel et bien révolue. Quand on sait que la demande mondiale de produits animaux augmentera de 40% au cours des 15 prochaines années, on ne peut exiger des éleveurs qu’ils soient en mesure d’effectuer eux-mêmes ce suivi. Confrontés aux normes de plus en plus élevées en matière de santé, de sécurité alimentaire et environnementale, les producteurs devront plutôt tôt que tard s’en remettre aux technologies de haute précision.



Depuis plus de dix ans, des chercheurs européens (http://www.eu-plf.eu/) planchent sur le développement de tels outils d’élevage de précision en laboratoire. Ils ont conçu des prototypes qui utilisent l'image en temps réel, l'analyse sonore, des capteurs et des technologies de l'information destinées à la détection précoce des maladies dans la production de l'élevage moderne.


Le mois dernier, Milan était l’hôte de la 7e conférence européenne sur l’Élevage de Précision.



Visionnez l’entrevue du Dr Daniel Berckmans, professeur à la faculté de génie des biosciences (Bioscience Engineering) de l’Université catholique de Louvain, en Belgique.



ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE