Les nouveaux Jedi

Pas folles, les oies des neiges. Au moment de leur migration, les «snow birds» font de moins en moins de réservations aux battures du Saint-Laurent. Voyant s’agrandir les cultures céréalières du Lac-Saint-Jean et les champs de maïs autour de Victoriaville, elles préfèrent se ruer sur ces buffets à volonté. La facture de leur orgie de 2,5 M $ ? Elles la laissent aux agriculteurs. Heureusement, l’entreprise néerlandaise Bird Control Group pourrait bien aider ces derniers à minimiser leurs pertes avec son épouvantail… au laser !



Des essais effectués en Argentine avec la technologie Agrilaser ont démontré que l’appareil produit un puissant faisceau lumineux d’une portée de 2,5 km lui permettant de balayer l’horizon sur 1200 hectares et de faire décamper pigeons, corbeaux, corneilles, étourneaux, goélands, mouettes, oies, moineaux… alouette (!), et ce, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Il serait en mesure de réduire les pertes de récolte de 70 à 90%, ce qui rendrait plusieurs cultivateurs littéralement aux petits oiseaux !



Pour peu que les utilisateurs de l’Agrilaser Autonomic ne s’amusent pas à jouer au Jedi, l’appareil serait sans danger pour les humains et les animaux. Le laser peut être alimenté par panneau photovoltaïque.


Évidemment, rien n’est parfait. L’Agrilaser pourrait bien, du même coup, faire disparaître les effaroucheurs qui, à coup de tirs à blanc, patrouillent les régions pour faire lever les oiseaux qui ont un peu trop pris leurs aises sur la terre ferme.

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE