Les nouveaux performeurs

Donald Trump peut bien avoir la grosse tête, n’empêche que le gouvernement chinois est en voie de devenir le leader mondial de l’intelligence artificielle (IA). Déjà en 2017, l’Empire du Milieu a dépassé les États-Unis en matière de financement destiné à l’IA. L’industrie chinoise de l’agriculture et de l’élevage, qui touche des millions de gens, n’est pas en reste. En matière d’élevage porcin, par exemple, on y propose déjà un programme capable de surveiller l’activité de chaque animal pour en déduire un plan d’alimentation personnalisé, suivre son état de santé général et réduire les erreurs humaines.



Le projet ET Agricultural Brain développé par Alibaba Cloud, un important fournisseur chinois de solutions technologiques, permettrait d’accroître la production annuelle d’une truie de trois nouveau-nés. Pour ne rien gâcher, le programme pourrait réduire de 3% la mort non naturelle des porcs. On estime, de plus, que le nombre de porcs par truie passerait à 32, ce qui renforcerait l’efficacité de l’industrie chinoise sur celle des pays les plus avancés.


Ce sont des capteurs intelligents qui permettent de recueillir les données, destinées à surveiller et contrôler en temps réel les conditions d’exploitation et à alimenter les algorithmes d’intelligence artificielle du programme. Dans un proche avenir, le projet ET Agricultural Brain pourra être utilisé dans plusieurs autres secteurs, dont la sylviculture et la pêche.



Source : Frenchweb.fr

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE