Les plantes à pilules

Au Texas, dans une ferme vraiment très spéciale, des cultivateurs tout aussi spéciaux produisent plus de quatre millions de plantes par an dans des serres hydroponiques souterraines. Protégées par des murs de béton de 33 centimètres d'épaisseur dont les compartiments de culture ont 45 m de long et 15 m de haut, ces serres hautement sécurisées produisent annuellement plus de 300 kilogrammes… d’ingrédients actifs pharmaceutiques de protéines recombinantes ! Ces récoltes servent à traiter des maladies comme la fibrose pulmonaire idiopathique.



C’est au cours de la décennie 1990 que la DARPA, une agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies, a demandé à la firme iBio de produire en 12 semaines 50 millions de doses d’un vaccin antigrippal.


Spécialisée dans l’introduction d'ADN étranger dans les cellules végétales afin de leur «apprendre» à créer des protéines spécifiques, iBio a reçu un gène par la poste, l’a traité et a opéré la transfection avec succès et dans les temps impartis. Si bien que l’entreprise est désormais cotée en bourse et est en train de s'étendre au Brésil et au Japon.


Source : Agfundernews

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE