Les plantes chauffantes

En raison de la croissance démographique planétaire, les terres arables rétrécissent comme peau de chagrin. En attendant la vague des changements climatiques, comment faire pour nourrir toutes ces bouches qui se multiplient ? C’est simple. Semons en hiver !


Des chercheurs sont parvenus à créer un nouveau type de molécule qui permet d’augmenter la température des plantes. Lors d'essais, l'effet de chauffage moléculaire a enregistré une hausse de la température des feuilles de plus d'un degré Celsius.


À l'Université d'Amsterdam, on soutient que les réchauffeurs moléculaires peuvent accroître le rendement des cultures en permettant de cultiver à des altitudes plus élevées et plus près des pôles Nord et Sud. La saison de croissance peut également être prolongée et les plantes se développeront plus rapidement. Les chercheurs recherchent des partenaires pour développer d'autres applications.


Les scientifiques comparent l'effet des appareils de chauffage à celui des molécules des crèmes solaires. Ils absorbent la lumière ultraviolette et convertissent cette énergie en vibrations moléculaires. De cette manière, la lumière nocive est convertie en chaleur. À long terme, le projet européen « Boostcrop » souhaite créer un pulvérisateur foliaire hautement efficace, écologique et abordable pour l’amélioration de la croissance des cultures et, du fait même, faire un pas vers la sécurité alimentaire durable. Pour ne rien gâcher, la molécule permet d’accroître la biomasse.


Source : Future Farming

27 vues

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE