Mets-lui de la 60!

Ce n’est pas d’aujourd’hui que nos mères nous disent de nous protéger du soleil et de la pluie. Mais avec les épisodes de chaleur et de déluge de plus en plus fréquents, il n’y a pas que nos petites fraises qu’il faille protéger. Une jeune pousse de biotechnologie de Las Vegas parie sur un écran spécifiquement destiné aux arbres fruitiers. Développée à l'origine par des scientifiques de l'Oregon State University, cette protection est destinée à empêcher les cultures de frire sous les ultraviolets ou de suffoquer dans un sauna.



L’insolation des fruits entraîne des pertes de rendement coûteuses pour les exploitations agricoles. Et plus seulement dans les pays chauds. C’est la raison pour laquelle la firme Cultiva s’est intéressée à une technologie exclusive de biofilm de qualité alimentaire qu’elle a baptisé SureSeal. Il s’agit d’une pellicule de moins de 10 microns qui vient à la rescousse de la cuticule naturelle des fruits. Cette dernière combat l'absorption ou la perte excessive d'eau, protège contre les rayons UV nocifs et diminue l’agression des champignons, des agents pathogènes et des parasites.


Mais il arrive que l’expansion rapide du fruit crée des faiblesses dans le bouclier de la cuticule. C’est à ce moment que le biofilm hydrophobe à base de phospholipides protège l'intégrité de la peau extérieure des fruits et légumes pendant les dernières étapes de croissance.


Cette technologie serait la seule à posséder les propriétés élastiques qui permettent d’éviter le craquelage des fruits en cas de forte humidité ou de pluie. Il en améliorerait la qualité (taille, grade, brix et fermeté) et prolongerait leur durée de conservation.

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE