Moi mes sabots

Selon des études allemandes, près de 60 % des agriculteurs qui croyaient que les sabots de leurs vaches laitières ne présentaient pas de problèmes particuliers nécessitaient pourtant des soins immédiats. Les maladies affectant les sabots constituent le problème le plus fréquemment diagnostiqué. En plus d’être douloureuses, les boiteries augmentent les coûts de santé et entraînent une diminution de production et de durée de vie. Une firme hollandaise a développé un système de détection et de traitement préventif.



Baptisé MS Korund, le système de la firme Schippers comprend deux composants principaux.


Dans un premier temps, une unité de numérisation photographie et analyse chaque semaine les sabots des animaux au moyen d’une technologie à ultrasons. Son système de balayage détecte rapidement les changements d’apparence des sabots causés par des maladies, en plus de peser l’animal et de transmettre ces informations au système de gestion de l’agriculteur. Il permet de déterminer le moment approprié pour l’entretien des sabots.


Lorsque l’appareil détecte une variation d’écart des sabots par rapport à l’échographie faite précédemment, les vaches reconnues par radio-identification sont automatiquement dirigées dans la zone réservée aux soins des sabots. Disposant sur le champ d’un historique des données, des photos et des mesures de poids sur sa tablette ou sur son téléphone portable, le technicien peut alors déterminer le traitement nécessité. La vache est soulevée dans la boîte de parage, ses sabots sont lavés dans une machine spéciale avant d’être coupés et photographiés à nouveau pour figurer dans son dossier.



ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE