Mort d'un cueilleur voyageur

Au fil des ans, des pomiculteurs se sont mis au système de plantation à haute densité afin d’augmenter leur productivité. Pourtant, la plupart des tâches effectuées dans les vergers se fait encore et toujours à la mitaine. En plus d’être un travail pénible, la cueillette est coûteuse et la main-d’œuvre, de plus en plus difficile à recruter. Une jeune entreprise californienne s’apprête à commercialiser un robot cueilleur afin de donner un coup de fouet à une rentabilité qui fait du sur-place.



Il aura fallu des décennies de développement technologique pour que des robots soient en mesure d’effectuer des manipulations complexes qui répondent aux besoins de cette industrie qui récolte pour 4 milliards de dollars de pommes uniquement aux États-Unis.


C’est entre autre grâce au raffinement de la vision artificielle que la firme Abundant Robotics a pu mettre au point un tel robot dont la commercialisation est prévue pour 2018. Les tests effectués en Australie ont prouvé que le prototype qui n’a pas encore été baptisé est en mesure de détecter les pommes avec la même précision qu’un humain et de les détacher délicatement des branches sans abîmer le fruit et l’arbre.



À raison d’un fruit par seconde, le robot sera en mesure de rivaliser en vitesse avec des équipes de dizaines de personnes juchées dans des échelles avec, au cou, des sacs de près de 30 kg. Il pourra même sélectionner les fruits en fonction de leur maturité avant de les convoyer dans les mêmes grandes caisses utilisés par les cueilleurs.



Source: Agfunder News

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE