RIP, Salmonella !

La salmonella est l’un des types de bactéries pathogènes les plus répandues dans l’approvisionnement alimentaire. Chez l’humain, elle est responsable d’un grand nombre de maladies liées à la consommation de produits à base de viande. Une équipe de chercheurs de l’Université du Nevada, à Reno a eu l’idée d’utiliser des bactéries prédatrices de la salmonella pour lui faire la guerre avant qu’elle ne se rende dans notre assiette. Un vrai carnage ! 90% de destruction de la salmonella.



On connaissait depuis longtemps ces bactériophages qui se trouvent généralement dans notre environnement, mais il semble que ce soit la première fois qu’on les utilise pour réduire la salmonella dans la viande. La technique utilisée par l’équipe du professeur Amilton de Mello vaut autant pour la volaille que le porc et le bœuf haché.


Pour mener ses expériences, l’équipe a infecté les viandes réfrigérées avec quatre types de salmonella. Le traitement avec les bactériophages Myoviridae a été appliqué avant le broyage.



La beauté de ces Myoviridae, c’est qu’ils n’endommagent que les cellules des salmonelles et ne présentent aucun danger pour les humains, les animaux et les plantes. Les résultats ont été très encourageants puisqu’on a constaté dix fois moins de salmonella dans la viande hachée. Il faudra toutefois attendre encore avant que l’industrie adopte ce nouveau procédé.


Source: Université du Nevada

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE