Salade d'Iceberg

Croyez-le ou non, à Montréal, quatre personnes sur dix ne peuvent pas trouver d’aliments frais dans un rayon d’un kilomètre de chez eux. Imaginez, maintenant, l’étendue des déserts alimentaires dans les régions éloignées ! Pour faire fleurir ces déserts, une entreprise d’agriculture urbaine a développé un système de production alimentaire audacieux capable de produire légumes, fruits et poissons 12 mois par année. Même dans le grand nord !



En utilisant en symbiose les principes de l’aquaponie (élevage piscicole) et de la culture de plantes hors sol (hydroponie), la firme québécoise Écosystèmes Alimentaires Urbains (ÉAU) transforme des conteneurs de transport de marchandise en mini-fermes écologiques en circuit fermé.


Dans des bassins spécialement aménagés, des poissons sont élevés pour la consommation humaine. Leurs déjections servent de compost aux fruits et légumes cultivées qui, à leur tour, filtrent et purifient l’eau qui retourne dans les bassins piscicoles.



Ces fermes aquaponiques peuvent produire à faible coût des dizaines de variétés de fruits et légumes, ainsi que quatre espèces de poissons bien de chez nous. D’ici quelques années, l’entreprise souhaite pouvoir opérer des systèmes possédant une structure énergétique entièrement passive et renouvelable où l’industrie pétrochimique sera totalement boudée. Déjà, ces fermes transportables fonctionnent sans engrais ni pesticides, utilisent 80% moins d’eau que l’agriculture industrielle et n’émettent aucun rejet dans l’atmosphère. Comme ces serres sont construites de façon à ce qu’il n’y ait aucun contact avec le terrain sur lequel on les installe, on peut les implanter même sur un terrain de stationnement !



Écouter le reportage de Radio-Canada

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE