Trip d'acide

On ne nourrit pas les cochons à l’eau claire, c’est bien connu. Mais on ne les engraisse pas à l’eau trouble non plus. Surtout lorsqu’ils viennent juste d’être sevrés. Pour contrer la perte de poids qui suit souvent la période de sevrage, des chercheurs de l’Université des sciences appliquées d’Osnabrück, en Allemagne, se sont penchés sur les aliments qui pourraient améliorer les performances de croissance des porcelets qui passent du lait maternel aux solides. C’est dans les composantes de l’humus qu’ils ont trouvé une richesse.



L’une des propriétés de l’humus étant sa capacité à retenir l’eau et les nutriments, les scientifiques ont mené des essais avec 336 porcelets sevrés dans une ferme du nord de l'Allemagne. Ils ont formé deux groupes, tous deux ayant reçu des régimes identiques, mais l'un d'eux a eu droit à des acides humiques ajoutés à ses aliments.


Les chercheurs ont découvert que les porcs sevrés mangeaient 4,9% plus de nourriture lorsque celle-ci contient des acides humiques. Cela s’est traduit par une augmentation de croissance quotidienne de 4,7% supérieure par rapport au groupe témoin à qui on ne donne pas de tels acides. Ainsi, chaque jour, les premiers engloutissent 35 grammes de nourriture de plus et voient leur poids s’accroître de 22 grammes supplémentaires. Si bien qu’à l’âge de 48 jours, ils pèsent un kilo de plus que leurs congénères privés d’acides humiques.


Les substances humiques étant, entre autres, connues pour leurs effets anti-inflammatoires et immunitaires, les chercheurs ont également observé que le groupe qui en avait consommé ne présentait que 2,4% de blessures. Les chercheurs ne sont toutefois pas en mesure d’affirmer si les acides humiques ont ou non une influence sur l'origine des blessures ou de la nécrose.


Source: Pig Progress

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE