Un groin d’avance

Il suffirait de presque rien, peut-être dix petits jours d’un régime protéinique bien calibré pour qu’une truie se mette à aimer son tarlais. Afin de diminuer le taux de mortalité des porcelets dans les premiers jours de vie et pallier les carences causées par le décrochage des cochonnets sous leur mère, une firme française a mis au point un gel nutritif qui stimule l’appétit des nouveau-nés. Grâce à ce boost énergétique, les rejetons jouiraient d’une solide partance dans la vie et les éleveurs, d’un meilleur rendement.



Conçue par Provimi, la formule baptisée Earlystart contient 32 ingrédients dont des protéines de blé hydrolysé, de lactosérum et de pois, sans oublier les lactose, dextrose, glycérine, triglycérides capriques et on en passe. Bref, il n’est pas recommandé d’essayer de reproduire la recette dans sa cuisine! D’autant moins que le mélange, prêt à l’usage, est simple d’utilisation, ne colle ni ne sèche, même en petite quantité.



Selon le fournisseur, des tests effectués sur plus de six mille porcelets montreraient une amélioration de leur survie. Le taux de mortalité des petits (nés vivants) qui auraient consommé le gel serait de 7,5% comparativement à 14,6% pour ceux qui en auraient été privés, ce qui représente un taux de mortalité près de deux fois moins élevé. Quant au gain de poids moyen quotidien avant sevrage, ceux qui ont eu droit au Earlystart, il a été de 12% supérieur à celui qui n’ont reçu que le lait de leur mère.



Le gel est servi dans des barquettes dont les dimensions et la couleur ont été choisies pour attirer les jeunes affamés et faciliter la consommation. Le tout, pour 38 $ CAN /truie/an.


Presqu’une misère !

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE