Un parfum de paix

Les hormones, vous le savez, suscitent tantôt passion, tantôt agression. Les substances chimiques qu’elles sécrètent constituent le mode de transmission d’informations le plus ancien et le plus largement répandu chez les êtres vivants. Des chercheurs français sont parvenus à synthétiser une phéromone sécrétée par les glandes sébacées du sillon intermammaire de truies allaitantes. Résultat ? Exposés à cette sécrétion artificielle, les porcs deviennent presque Peace & Love.



Grâce à ces phéromones extrêmement puissantes qui peuvent être détectées à plusieurs kilomètres, les porcs sont moins stressés. Ce «parfum» qui agit sur le cerveau des individus de la même espèce a des vertus calmantes. Même à des doses infinitésimales, les animaux s’en trouvent moins agressifs, moins belliqueux et ont moins tendance à sucer les barreaux de leurs cages. Comme l’action des phéromones est innée, les éleveurs n’ont même pas besoin de leur apprendre à réagir.


En prime, les chercheurs de l’Institut de Recherche en Sémiochimie et Éthologie Appliquée (IRSEA) qui collaborent avec les laboratoires Semiokeys ont pu constater une croissance plus homogène, une baisse du taux de cortisol dans le sang, une stabilisation de la fréquence cardiaque pendant le transport, moins de troubles digestifs et de perturbations endocriniennes. Ils ont également synthétisé certaines phéromones qui peuvent être appliquées aux poulets, lapins et chevaux. Ces produits sont non toxiques, non polluants et ne sont pas considérés comme un médicament.


Dans le cadre de la 30e édition d’Innov'Space 2016, le salon international des productions animales de Rennes (France), les laboratoires Semiokeys ont obtenu une mention spéciale deux étoiles attribuée pour un produit particulièrement novateur.

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE