Une fiente à la fois

Alors qu’en 2050, la Terre devrait héberger 9,6 milliards d’habitants, la planète a perdu 30 % de ses terres arables en à peine 40 ans.


Pour lutter contre le changement climatique, produire de l'énergie renouvelable et relever les défis de la demande alimentaire et de l'accumulation de déchets, une entreprise finlandaise a décidé de changer le monde… une fiente de poule à la fois! Elle vient d’ouvrir la première installation de production d'engrais organique et de biogaz à l'échelle commerciale.



La technologie développée par l’entreprise de biotechnologie Ductor permet de convertir le fumier de poulet en engrais organique efficace et utile pour l'agriculture à grande échelle. Elle parvient, du même souffle, à en extraire du biogaz sous forme de biométhane et à éliminer plus de 60 % de l’azote contenu dans les déchets organiques. C’est ce que l’on pourrait appeler faire d’une crotte deux coups fumants !


C’est dans la ville mexicaine de Jalisco que l’entreprise a lancé le premier système qui utilise 100 % de déchets de volaille pour produire deux produits distincts, ce qui réduit considérablement les émissions de gaz à effet de serre des secteurs de l’énergie et de l’agriculture. Le biométhane se substitue au gaz naturel en pipeline et les engrais organiques azotés remplacent les produits traditionnels à base de combustibles fossiles.


En plus d’offrir des économies de coûts en matières premières pouvant atteindre 80 %, ce nouveau type d’installation réduit le besoin de traitement des eaux usées et les émissions de gaz à effet de serre tout en créant de nouvelles sources de revenus et en augmentant le rendement agricole.


Chaque tonne de fumier de volaille peut produire environ 400 kg d'engrais organique phosphoreux solide.

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE