Une nouvelle galaxie

Mis à jour : févr. 18

En 1900, lors de l’exposition universelle de Paris, l’esprit du progrès battait déjà son plein. On imaginait ce que pourrait réserver le développement technique de l’agriculture de l’an 2000 en présentant, entre autres, des illustrations de moissonneuses et de couveuses mécaniques. Bel effort avec les moyens du bord. Aujourd’hui, c’est au tour de la Virginia Tech de se pencher sur la ferme intelligente de demain en souhaitant favoriser la création d’une nouvelle économie.



Des drones survoleront, de tous bords, tous côtés, les forêts et les cultures afin de communiquer avec des robots intégrés aux équipements de récolte restés sur le plancher des vaches. Des capteurs placés sur le bétail, les grandes cultures et les terres forestières seront reliés en permanence à la stratosphère nuagique dont les métadonnées fourniront les décisions à prendre en matière d’alimentation de précision, de protection et de gestion. Les plantes seront conçues de manière à nécessiter moins d’eau et d’engrais et pourront résister à la sécheresse, aux parasites et aux inondations tout en produisant plus de nourriture. Ce n’est plus au volant de son tracteur, mais en maniant les descendants des générations de iPad que les fermiers vont exploiter leurs entreprises Hi-Tech.


L'agriculture de l'An 2000 telle qu'imaginée en 1900


Avec son SmartFarm Innovation Network, l’université Virginia Tech développe un réseau décentralisé de 120 sites interconnectés à travers le Commonwealth où ses chercheurs interdisciplinaires peuvent déjà s'associer à des industries pour développer et déployer des technologies visant à accroître l'efficacité, la résilience et la durabilité des aliments, des systèmes de production agricole et de ressources naturelles. On y développera aussi des systèmes et des technologies associant des systèmes de production de ressources agricoles et naturelles à des méthodes de biodesign, de biomatériaux, de données volumineuses, d’intelligence artificielle et de cybersécurité.


Bienvenue dans cette nouvelle galaxie !


Source: Virginia Tech

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE