Une p’tite shot de zinc?

On sait depuis longtemps que les minéraux normalisent le métabolisme cellulaire, favorise la régularité du cœur et la contraction des muscles, en plus d’être essentiels à la santé des os et des dents. Pour les poules, on peut oublier les dents, mais des chercheurs du Royaume-Uni soutiennent que les nanominéraux contenus dans les aliments pour volaille peuvent améliorer la croissance des poulets de chair et augmenter la consommation et la digestibilité des aliments.


L’équipe de l'Université de Nottingham Trent, au Royaume-Uni, a utilisé une nouvelle méthode de production de nanominéraux enrobés d'acide aminé pour étudier l'impact de l'alimentation du nanozinc sur les poulets de chair. Ils ont découvert que la méthode améliorait nettement le gain de poids des oiseaux en plus d’augmenter la consommation alimentaire des poulets de chair par rapport à ceux recevant une forme de zinc inorganique. La digestibilité a également été améliorée, avec un impact positif sur la résistance du tibia, une caractéristique essentielle pour le poulet de chair moderne.


De nombreux aliments pour volailles d'origine végétale et animale contiennent du zinc, mais ils renferment aussi des quantités importantes de phytate qui empêchent son absorption. Sous forme de nanominéral, le zinc est complètement absorbé, ce qui permet d’en réduire la quantité nécessaire à la croissance en plus de diminuer le risque de polluer l'environnement avec du zinc non utilisé dans le fumier de volaille.


Source: MDPI

46 vues

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE