Wô, les moteurs !

Aux États-Unis, chaque année, les chevaux-vapeur de l’industrie du camionnage broutent en moyenne 39,2 litres/100 km, pour une facture en carburants fossiles de 150 milliards$ US. Cela représenterait 38% des frais d'exploitation d’une flotte de camions. Une firme américaine s’est attaquée aux essieux passifs des semi-remorques qu’elle remplace par des essieux hybrides qui transforment l’énergie cinétique du freinage en électricité. Résultat ? Une réduction de la consommation d’essence qui peut atteindre 31%.



Dans un secteur où la concurrence est extrêmement féroce, chaque brindille d’énergie épargnée compte et le système développé par la compagnie Hyliion pourrait bien faire piaffer bien des propriétaires de flottes.


Sur la route, l’énergie générée lors du freinage est redistribuée par un moteur électrique lors de l’accélération du camion remorque. À lui seul, le moteur hybride ferait économiser près de 15% de carburant, tandis que l’unité de puissance auxiliaire et l’amélioration de l’aérodynamisme des nouveaux essieux permettraient de réaliser un autre 15% d’économie d’énergie. En tout, les fondateurs d’Hyliion estiment qu’un camion équipé de leur système pourrait épargner 29 000$ US par année et 415 000$ durant sa vie utile. L’équipement qui se vendra 25 000$ US pourrait, en principe, être rentabilisé en un an. Et si toute l'industrie s'y mettait, les émissions de CO2 du pays de l'Oncle Sam diminueraient de 2% !



Pour ne rien gâcher, l’installation des essieux qui s’adaptent à la plupart des types de camions ne requiert qu’une petite heure. C’est à peine plus que le temps qu’il faut pour se faire livrer une pizza !



ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE